Pour une compréhension des Phases, Catégories, Sous-projets et Options (1ere Partie)

Sous Autodesk Revit, il existe plusieurs façons de séparer les maquettes, les objets et les tâches.  Vous devez apprendre correctement les différences et leurs utilités respectives, sous peine de rendre la production difficile, voir inefficace. Débutons par les phases de projet, les catégories d'éléments, les sous-projets et finalement les options d'aménagement.

PHASES DE PROJET

Pour chaque projet réalisé en Revit Architecture, il y a une phase existante (le site et les bâtiments autour), une phase projet « nouvelle construction » et, parfois, une phase « future ».  Notez que la « démolition » n'est pas une phase en soi, mais une option dans chaque phase. 

La création de chaque élément doit être effectuée à la bonne phase, mais aussi visuellement à l'aide des filtres de phases, ce qui permettra une gestion plus efficace dans les tableaux de quantités.

  vue montrant que la phase "EXISTANT", ici le base building

vue montrant que la phase "EXISTANT", ici le base building

 vue montrant le base building avec une une PHASE d'aménagement

vue montrant le base building avec une une PHASE d'aménagement

 Quelques tableaux de coût de construction (ici par phases et options)

Quelques tableaux de coût de construction (ici par phases et options)

 Les coûts par phase sont gérés dans la propriété du tableau sous "Phasing" et les coût par option sont sous "Edit Type"

Les coûts par phase sont gérés dans la propriété du tableau sous "Phasing" et les coût par option sont sous "Edit Type"

CATÉGORIES ET SOUS-CATÉGORIES

Ceux et celles qui ont connu Autocad savent que le système de gestion de calques (layers) peut devenir une gestion continuelle qui prend beaucoup de rigueur.  Imaginez seulement vos calques, en plus de ceux des autres professionnels et parfois ceux imposés par le client...

Alors pourquoi faire la même chose avec Revit?  Ce dernier oblige déjà un classement des objets par catégories et par sous-catégories, ce qui remplace en quelque sorte le système de calques.  Il y a donc une certaine uniformité à travers les logiciels et les fichiers. Bien sûr, une firme peut décider d'ajouter des sous-catégories, et si l'on travaille avec des logiciels en deux langues différentes, il y aura aussi des dédoublements, mais il s’agit là d’un autre sujet.

En bref,  si vous créez de nouvelles familles Revit, il faut les catégoriser au bon endroit et ainsi personne n'aura de mauvaise surprise. Vous pouvez aussi créer vos propres sous-catégories (sujet à venir sur le blog)

 Les multiples catégories.

Les multiples catégories.

 Et les sous-catégories (ici on montre les portes)

Et les sous-catégories (ici on montre les portes)

SOUS-PROJETS

Il existe toute sorte d'énumération de sous-projets, mais la règle d’or est de rendre cela simple et efficace pour l'usager.  

Précisons d’abord que cette option a été introduite pour le travail en équipe avant tout. Cette option permet également d’ouvrir uniquement les disciplines dans lesquelles nous travaillons (les liens des autres disciplines étant parfois long à charger) et d’alléger d’autant notre session de travail. Enfin, on ne devrait jamais utiliser ou renommer le « Sous-projet 1 », équivalent du calque 0 dans Autocad.

Voici ce que l'on voit le plus souvent en architecture :

  • Sous-projet 1 (ne rien dessiner sous celui-ci)
  • ARCH-Axes et Niveaux
  • ARCH-Axes et Niveaux secondaires (facultatif)
  • ARCH-Enveloppe
  • Z-Structure (uniquement pour la coordination)
  • ARCH-Aménagement extérieur
  • ARCH-Circulation verticale (escaliers, ascenseurs)
  • ARC-Aménagement intérieur
  • ARCH-Mobiliers mobiles (pas la même discipline que le mobilier fixe)
  • 00- LIEN : Un pour chaque lien Revit (site, structure, mécanique, etc.)
  • Z-XXX Sous-projets à usage interne ou adaptés aux particularités du projet
  • Quelques exceptions

 

Certains utilisent directement l'Ouverture/Fermeture des sous-projets pour une gestion visuelle, mais il est préférable de passer par une gestion des sous-projets par Vue et par Gabarit. 

  Une variante de sous-projets. 00- pour les liens   Revit, Arch- pour ce qui est de l'équipe d'architecture, et Z- pour ce qui est de coordination et standards.

Une variante de sous-projets. 00- pour les liens Revit, Arch- pour ce qui est de l'équipe d'architecture, et Z- pour ce qui est de coordination et standards.

 

Une autre méthode serait d'utiliser les sous-projets par niveaux. Nous ne préconisons cependant pas d’utiliser cette dernière car elle peut apporter certains désavantages que nous voulons éviter étant donné notre manière de structurer nos équipes de production dans un projet.  D'ailleurs, ne pas subdiviser les sous-projets par niveaux n'affecte en rien la mémoire de votre PC, puisque si vous êtes sur un niveau, les autres ne sont pas ouverts. Revit reconnait et gère déjà les niveaux. Si vous ajoutez autant de sous-projets que de niveaux, cette multitude additionnelle peut devenir confondante pour les usagers, comme c’est le cas pour un projet de bâtiment de grande hauteur par exemple. Les usagers peuvent alors dessiner dans le « mauvais » sous-projet par inadvertance, ce qui donne des situations inutiles qui font perdre du temps comme :

  • Des objets identiques au même endroit. Si vous ou vos collègues vous êtes trompés de sous-projets, vous allez assurément doubler des éléments.
  • Oubliez vos tableaux de quantité, ils ne seront alors jamais à jour.
  • Des collisions que nous ne voyez pas (encore plus d'avertissements à gérer).
  • Des cloisons qui dépassent votre dalle, mais que vous ne voyez pas (problèmes lors de l'impression).
  • Des segments d'aménagement « entièrement disparus » car tout simplement dans le mauvais sous-projet.

 

Tous ces risques et cette gestion dans quel but? Pour gagner un peu de mémoire RAM? L'achat de mémoire vive et une meilleur carte graphique serait un bien meilleur investissement.

 

OPTIONS D'AMÉNAGEMENT

Vous devez étudiez et évaluer l'impact d'un aménagement potentiel dans le projet. Quel serait votre premier réflexe si vous ne connaissez pas le BIM?  De nombreux néophytes auraient l’idée de faire une copie du fichier ou de réaliser l’aménagement hors du projet, comme cela se fait avec Autocad. . Mais en faisant cela, vous passez à côté des avantages des « Options » BIM.  

Faire une copie du fichier vous rend indépendant et vous ne risquez pas d'affecter la maquette principale, diront certains?  Sachez que si vous êtes détaché du fichier central, vous ne connaîtrez jamais la progression faite par vos collègues en temps réel.  Ce qui veut dire que votre aménagement sera désuet ou problématique.  

Ce qui devient surtout intéressant avec les options, c'est de pouvoir comparer le coût de ces dernières dans l'ensemble du projet.  En effet, les tableaux de quantités sont comparables par phases et par options.

 Les coûts par options sont gérés ici.

Les coûts par options sont gérés ici.

Les options peuvent facilement devenir complexes à gérer, nous en reparlerons dans un autre article.

Joyeuses Fêtes

Joyeuses Fêtes

Pour une visualisation efficace des données BIM

Pour une visualisation efficace des données BIM